A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Fermentation : Modification chimiques de substances organiques sous l'action d'enzymes. Lors de la fermentation alcoolique, les sucres du moût se transforment en alcool éthylique et en gaz carbonique (CO2) sous l'action de la levure. Une fois refroidi, le moût bouillant est transféré dans des cuves de fermentation où il est ensemencé avec des souches de levure très pures. Fermentation basse ou fermentation haute donneront son corps à la bière. Lors de cette première fermentation appelée fermentation principale, le moût bouillonne et se couvre de mousse. La fermentation principale dure de 8 à 12 jours.

Fermentation basse : Dénommée ainsi parce qu'elle se déroule à basse température (de 5°C à 14°C). Lorsque la fermentation est achevée, la levure se dépose au fond des cuves de fermentation. Les "pils" sont des bières de basse fermentation.

Fermentation haute : Se déroule à une température se situant entre 15°C et 32°C. En cours de fermentation la levure remonte à la surface de la bière fermentée. Les "Trappistes" et la plupart des bières spéciales sont du type "fermentation haute".

Fermentation spontanée : La fermentation spontanée est une méthode de fermentation propre aux bières de type lambic. Après la cuisson, le brassin tiède est pompé vers une cuve ouverte située sous les toits de la brasserie, la cuve offre une surface maximum à l'air afin que les levures sauvages et autres micro-organismes viennent ensemencer le moût. Celui-ci est ainsi exposé toute une nuit. Cette fermentation n'a lieu qu'entre octobre et avril lorsque la temperature exterieure n'excède pas 15°. L' exposition à cette flore levurienne sauvage et complexe entraine une fermentation qui peut durer jusqu'à 4 ans pour les lambics les plus vieux. Ce qui entraine une grande acidité typique des lambics.

Fermentation Triple : Après avoir subit une fermentation principale puis une fermentation secondaire lors de la garde certains brasseurs rajoutent des levures dans les bouteilles où la bière sera stockée après le soutirage.

Fourquet : Long râteau prenant la forme d'une pelle trouée dont se servaient anciennement les ouvriers pour brasser vigoureusement le malt de la cuve-matière dans les brasseries de petite taille.

Froment : Il entre non germé dans la fabrication des bières blanches. Du fait de sa richesse en gluten il donne un aspect trouble à la bière.

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

MaitreBrasseur.Com © 2001-2009 | Recommandé par beperso | Partenaire Richissimo

Fitness
Muscle Appareil